Encrage, ton univers impitoyable.

Au commencement, la plume et le pinceau se livraient une guerre sans pitié.
La plume, plus nerveuse, avait le dessus depuis de nombreuses lunes, mais tout à coup, le pinceau se révolta.




4 commentaires :

galien a dit…

C'est dingue depuis que je te suis de voir ta technique se préciser.Je me souviens de ce décors que tu avais posté avec plein de sapins, un grand dessin. Tu l'avais publié pour mesurer l'écart avec le Révérend. Et de voir ce que tu fais aujourd'hui, il y a un sacré chemin de parcouru ! :)

Gus a dit…

Il faut dire que tu me suis depuis longtemps : )

C'est difficile à évaluer pour moi, sauf quand je trouve un vieux dessin par hasard (comme pour le coup du décor aux sapins). J'avoue avoir toujours les yeux vers la suite et suis très mauvais juge de mon propre boulot !

Faudrait que je refasse un petit comparatif de plusieurs années un jour, c'était marrant !

Merci en tout cas !

Mobidic a dit…

C'est extrêmement classe. Tout, dans ce dessin, est extrêmement classe.

Gus a dit…

Ha bon. Et bien merci ! : )